“L’écologie commence avec les petits gestes” a indiqué la jeune femme.

Le rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde! En effet, depuis la publication du compte-rendu du comité d’experts, Sandrine, jeune cadre travaillant dans le domaine des ressources humaines, a décidé de prendre la problématique du réchauffement climatique à bras-le-corps. “Il faut que les mentalités changent” explique Sandrine. “Par exemple, ce matin, j’ai uriné dans ma douche afin de sauvegarder de l’eau.”

Le changement de comportement peut aussi venir des nouvelles technologies, selon Sandrine : “Il y a plein d’applications à la pointe pour se rappeler de petits gestes écologiques qui, à terme, feront la différence. C’est pourquoi je change de smartphone tous les six mois, car je l’utilise vraiment beaucoup. C’est d’ailleurs aujourd’hui que je vais me procurer le nouvel iPhone!” argumente la jeune femme, tout sourire.

Dans le cadre de son travail également, Sandrine milite pour que son entreprise se dirige vers une politique plus verte. “Tout le monde est très investi. Notre CEO a d’ailleurs récemment fait un aller-retour express depuis Tokyo grâce à son jet privé pour expliquer à tous nos employés qu’il fallait arrêter d’utiliser des touillettes en plastique à la machine à café. La révolution est en marche!”

Image : Pixabay/nastya_gepp