D’aucuns pensent qu’il s’agit d’une “fake news.”

C’est une grande première dans l’histoire du Paléo Festival de Nyon! Mardi, Amandine, une fidèle festivalière, aurait déclaré sur les réseaux sociaux être satisfaite de la programmation de l’année 2018, ce qui n’a pas manqué de susciter une foule de réactions autour d’elle, et pour cause : si ce message est authentique, ce serait la première fois en 42 ans qu’un des participants n’aurait aucune plainte à faire à propos du choix des artistes. “J’ai bien vu que mon message faisait polémique” indique Amandine au JDAPP. “Mon statut a été commenté à de nombreuses reprises et j’ai même reçu des messages insultants, notamment de la part de fans de Placebo qui ne supportaient pas l’absence du groupe dans le programme de cette année.”

S’agirait-il cependant d’une fake news ? C’est ce que pensent notamment plusieurs personnes proches des mouvements anti-Paléo, dont fait partie Nathan (prénom d’emprunt) qui a accepté de répondre à nos questions : “Personne, dans l’histoire de l’humanité, n’a jamais été satisfait de la prog’ Paléo” argumente-t-il. “C’est un coup monté, un complot initié par Daniel Rossellat pour faire croire que son festival vaut quelque chose.” Et à l’entendre, il s’agirait même d’une machinerie bien huilée : “Vous allez voir, l’année prochaine, pour dissiper les doutes, ils vont mettre Tryo sur la grande scène, comme ça tout le monde se plaindra de nouveau. Et l’année d’après, ils paieront encore quelqu’un pour dire que la prog’ de cette année est géniale.”