Une omission qui a choqué ses collègues.

Voilà un oubli qui fait désordre. En effet, le monde politique français s’étonnait vendredi de l’absence de tentative de récupération de la mort de Johnny Hallyday par Pierre Langourdi, un jeune élu du centre-droite du département du Loire-et-Cher. Alors que plusieurs politiciens se sont empressés de condamner la non-réaction de leur confrère, Pierre Langourdi a finalement réagi en s’excusant samedi matin au micro de Radio Loirech, une antenne locale : “Je souhaite adresser mes plus plates excuses aux Françaises et Français pour ne pas avoir tenté de récupérer la mort de Johnny Hallyday à des fins électorales” a-t-il déclaré, la voix tremblante.

Était-ce à dessein ? “Non”, répond le principal intéressé : “J’ai simplement oublié de le faire, c’était pourtant bien inscrit sur mon planning, mais j’ai simplement omis de publier ma déclaration sur mon site internet et sur les réseaux sociaux.” Pour autant, certains n’ont pas hésité à mettre en doute cette version des faits, ce à quoi Pierre Langourdi a vivement réagi : “Ce n’est pas vrai : tout était prêt à être publié.  J’avais même écrit un truc où je disais que Johnny Hallyday, c’était bien, qu’il incarnait les valeurs de la République, et tout le blabla habituel. J’avais même retrouvé un vieux selfie que j’avais pris avec lui pour pouvoir affirmer à quel point j’étais ami avec, alors que je ne lui avais pourtant jamais parlé.”

Malgré ces justifications, de nombreux observateurs restent sceptiques. Ceux-ci avancent notamment qu’il ne s’agit pas là d’une première fois, puisque Pierre Langourdi avait également oublié de dire de Michel Galabru qu’il était un grand acteur au moment de sa mort, en 2016.

Image : Flickr/Rufus (CC BY 2.0)