Le bilan du tristement célèbre épisode de la série helvético-britannique est lourd.

Le nouvelle est tombée dans le cadre d’une méta-étude prenant appui sur plus de 500 articles consacrés aux causes de la dépression, et le chiffre fait froid dans le dos. Loin devant la pression au travail et les abus en tout genre, le morse apparaissant dans le Pingu Show (plus spécifiquement dans l’épisode Pingu träumt – Pingu rêve, en français) serait responsable de plus de 98% des dépressions dans le monde.

Qui plus est, les chercheurs ont tenu à mettre en garde sur la réalité de ce chiffre : “Tout porte à croire que nous sous-estimons encore la portée des effets du morse de Pingu sur notre monde” prévient Frédéric Krueger, auteur principal de l’étude. “Il ne faut pas oublier que bien des sujets interrogés sont encore dans le déni et assurent ne jamais avoir vu le morse de Pingu. On peut pourtant légitimement douter du contraire.”

Pire encore, l’étude remarque un autre fait notable : “Nous avons pu constater certains détails troublant. Nous avons par exemple découvert que tous les terroristes répertoriés depuis ces 30 dernières années connaissaient l’épisode Pingu träumt. De là à conclure que le morse de Pingu est indirectement responsable des attentats du 11 septembre 2001, il n’y a qu’un pas.”

Image : “Pingu träumt” (capture d’écran)