Une nouvelle formule pour faire baisser ses primes.

Qui a dit que les assurances maladie ne se préoccupaient pas de leurs clients ? Dans la journée de mardi, un consortium d’assureurs a décidé de révéler le tout nouveau plan pour réduire le coût de ses primes, grâce à la nouvelle formule MortMed. “Le principe de MortMed est relativement simple : il s’agira de vous mettre d’accord avec votre assureur sur la date de votre mort. Plus vous choisirez de mourir tôt, plus vos primes baisseront” a notamment expliqué Hubert Monet, responsable du projet. “Avec MortMed, ajoute-t-il, si vous choisissez de mourir à 65 ans, vos primes passeront en dessous de la barre des 300.- CHF, c’est une véritable affaire.”

En supplément, il sera possible de faire varier le coût des primes en fonction du type de mort que l’on choisit. “La formule la moins chère reste évidemment le coup de pistolet dans la tête. Nous n’aurons alors qu’à répartir le prix de la cartouche sur les primes au préalable” argumente Hubert Monet. En revanche, les injections létales feront augmenter les prix. En effet, les substances étant onéreuses, les assureurs se verront dans l’obligation de réinjecter ces charges dans le forfait mensuel. “Mais pas d’inquiétude” complète Hubert Monet: “Si vous couplez MortMed avec PharMed, vous aurez une réduction de prix si vous allez chercher votre injection létale dans une pharmacie agréée. Nous pensons à tout!”

Image : Pixabay/PublicDomainPictures