“Je suis la République. Je suis un cric-crac.”

Le leader de la France Insoumise est toujours aussi prompt à montrer qu’il ne souhaite rien faire comme les autres. Alors que son parti est actuellement la cible d’une enquête, Jean-Luc Mélenchon a révélé qu’il refusait systématiquement de prendre part aux jeux organisés lors des récréations et autres courses d’école de l’Assemblée nationale. Ainsi, dès qu’il est suggéré d’entamer une partie de loup, le leader de la gauche refuse de participer : “Ma personne est sacrée, personne ne me touche” argumente-t-il pour éviter de prendre part aux activités. “Je suis la République. Je suis un cric-crac.”

“De toute façon, même quand il daigne participer aux activités, il trouve des excuses quand on le touche” déplore un élu de la République En Marche. “Quand on l’attrape au loup, il dit qu’il y a un complot contre la France Insoumise, qu’on ne vise que lui. C’est fatiguant. C’est pareil quand on joue à la balle au prisonnier : il prétend que le ballon est truqué et qu’il a été acheté par la République En Marche.”

Image : Capture d’écran/TF1-TMC (Quotidien)