Le Parlement réfléchit aussi à des méthodes similaires concernant la vente de grenades.

Une chose est sûre : le législatif ne manque pas d’idées pour encadrer la vente d’armes suisses! En effet, depuis mercredi passé, les débats font rage à l’Assemblée pour réglementer le marché des armes suisses afin que celui-ci soit en accord avec les dernières prérogatives européennes. A cet égard, plusieurs membres du PLR et de l’UDC ont notamment déposé une motion afin de réguler davantage la vente des fusils d’assauts suisses : “L’idée est très simple : il s’agit d’offrir des paires d’œillères à chaque vente de fusil d’assaut. En outre, si on ne peut pas voir les dommages collatéraux, cela signifie qu’il n’y a pas de dommages collatéraux” argumente Adolf Hasse, membre du groupe de réflexion.

Une solution similaire est envisagée afin de réglementer la vente de grenades à l’étranger. “Encore une fois, nous sommes très pragmatiques. Lorsque nous vendrons des grenades, il sera suggéré à l’acheteur de se boucher les oreilles, de fermer les yeux et de crier “BLABLABLABLABLA” juste après avoir lancé ladite grenade.”

Image : Wikimedia/Rama (CC BY-SA 2.0)