Un cas inédit dans l’histoire de ce fitness lausannois.

C’est tout bonnement stupéfiant. Alors que Benjamin Müller avait décidé que le sport ferait partie de ses résolutions pour 2018, le jeune homme de 26 ans s’est offert un abonnement de fitness le premier janvier. Rien d’inquiétant a priori pour le gérant du fitness concerné, Franck Boffe : “Le 2 janvier étant férié, je me doutais bien qu’il allait venir une première fois le 3, puis une seconde fois le jour suivant et que cela allait générer des courbatures qui le feraient abandonner définitivement. C’est comme ça que je fais l’essentiel de mon chiffre d’affaire de toute façon” résume le jeune gérant affublé d’une liquette sur laquelle on peut lire “lift to live.”

Mais c’est un coup de théâtre qui s’est déroulé ce samedi 6 janvier, quand Benjamin a été aperçu au fitness par les employés de la salle, qui ont immédiatement averti Franck : “Ils étaient sous le choc parce que ça ne leur était jamais arrivé. Moi-même, j’avais vu un cas similaire quand je débutais dans le milieu, j’étais tétanisé” explique Franck qui a cependant su garder son sang-froid à l’approche du jeune homme. “Il se dirigeait vers le Tower 2000, un appareil de musculation tout en un que nous venons d’acquérir. J’ai alors immédiatement contacté le DARD [ndlr : les forces spéciales du canton de Vaud], parce que je sais que ce type d’individu peut être extrêmement dangereux.”

A l’arrivée des forces, Benjamin Müller aurait tenté de prendre en otage un tapis électrique, stipulant qu’il exigeait le remboursement intégral de son abonnement ainsi qu’un hélicoptère pour s’enfuir du canton au plus vite. Rapidement maîtrisé par les forces d’élite, l’homme a été emmené dans l’hôpital psychiatrique le plus proche alors que le personnel du fitness a pu bénéficier d’une cellule de soutien psychologique.

Image : Pixabay/Kantasimo