Une nouvelle qui pourrait changer la donne pour de nombreux étudiants.

C’est une grande découverte qui vient d’être faite au sein de l’Université de Lausanne par plusieurs étudiants. Selon une étude qu’ils ont conduite, il y aurait une vie après le mémoire, autrement dit après les études. “C’est la stupéfaction, il faut bien l’admettre” concède Lucas Jette. “En commençant cette expérience, nous ne nous doutions pas que nous allions tomber sur des résultats favorables.” Cette étude s’est tenue de la manière la plus scrupuleuse qui soit et les preuves amenées sont très sûres : “Nous avons notamment remarqué dans notre entourage universitaire, explique Lucas Jette, que même si une personne terminait son mémoire, elle ne disparaissait pas pour autant. Cela s’est vérifié à plusieursreprises au cours de notre recherche.”

Interrogés par le JDAPP, plusieurs étudiants de cette même université sont heureux des résultats de cette étude. “Franchement, ça me soulage” nous confie Justine, étudiante en fin de Master en Lettres. “Certes, mon diplôme ne me donnera pas accès au marché du travail, mais je pourrai enfin me consacrer pleinement à mon job alimentaire.”

Image : Pixabay/jarmoluk