L’affaire Maudet prend une ampleur galactique.

Nouveau coup de théâtre dans l’affaire Maudet : alors que la section genevoise du PLR ainsi que le comité directeur du parti ont conclu que Pierre Maudet devait démissionner de son poste de conseiller d’état, c’est aujourd’hui la section Système Solaire de la formation de droite, dont les quartiers généraux se situent sur Jupiter, qui a suggéré via un communiqué de presse que le politicien genevois devait quitter son poste pour des raisons d’image. “Nous ne pouvons pas tolérer que cette affaire impacte l’image du PLR à travers la galaxie” indiquait notamment le communiqué signé par les cellules de – presque – toutes les planètes du système solaire. “Plusieurs contacts avec nos sections proches, notamment celles situées dans le système Proxima Centauri, nous poussent ainsi à exiger que cette affaire soit résolue par la démission de l’élu terrien.”

A noter que la planète Mars n’a pas participé à la rédaction du communiqué de presse et pour cause : il n’y a aucun parti de droite sur notre planète voisine. “Tout le monde est persuadé qu’on l’appelle la planète rouge pour son apparence, mais c’est en réalité à cause de la composition de sa classe politique : tout le monde vote à gauche là-bas” explique Carl Mars, expert en politique intergalactique auprès du JDAPP.

Images : Wikipedia/Niels Ackermann (CC BY-SA 4.0)
Pixabay/Wikilmages