Une nouvelle conséquence de l’épidémie.

L’épidémie du Covid-19 continue à faire des déçus. C’est ainsi que lundi, le Cully Jazz décidait d’annuler sa 38e édition qui devait s’étendre du 27 mars au 4 avril 2020 par peur du virus. Bien qu’un élan de solidarité ait vu le jour afin de soutenir le festival et notamment ses pertes financières, certains habitués du Cully Jazz restent inconsolables. Et pour cause : ces derniers ne pourront pas faire semblant de comprendre quelque chose au jazz cette année. “J’adorais me rendre au Cully tout en faisant semblant de comprendre quoi que ce soit à tous ces instruments que je n’avais jamais vus” témoigne Mathilde, l’une des festivalières malheureuses.

Un sentiment partagé par Edouard, un autre habitué du festival : “Cette année, j’avais prévu d’aller voir Ignovsky Poltarovitch, un musicien polonais qui joue en 21/32 avec une batterie accordée en microtonal. J’ai absolument aucune idée de tout ce que ces termes signifient mais j’aurais pu m’en vanter auprès de mes amis.”

L’inquiétude règne désormais sur l’ensemble des festivals prévus cette année. Mathilde craint quant à elle une annulation du Montreux Jazz, supposé avoir lieu dès le 3 juillet : “S’il est annulé, comment vais-je faire pour montrer aux autres que je suis blindée de thunes ?”